Psychologue en ligne

Chani Sabatier – Spécialisée en expatriation

Étiquette : psychologie

Une psychologue… Mais au fait, qu’est-ce que c’est ?

Le mot PSYCHOLOGUE fait encore peur de nos jours : “Je me fais suivre” ou “J’ai un RDV” dit-on. Mot tabou ? Mot peu connu surtout.


En tant que psychologue, on me dit souvent : “Ah, t’es psy… Mais en fait c’est quoi un psy?” Et là on a le droit à la foire au psy : psychologue, psychanalyste, psychiatre, psypsypsy…?!?!?! Les confusions sont encore nombreuses et le métier de psychologue encore trop méconnu. Cet article a donc pour objectif de vous aider à comprendre ce qu’un/e psychologue peut vous apporter.

 QUELLES ÉTUDES?

Sur un plan légal, les psychologues sont des professionnels diplômés, qui doivent obligatoirement être titulaires d’un Master II de psychologie. Ceci implique que nous avons fait au minimum 5 années d’études universitaires comprenant des stages en hôpitaux, en institutions spécialisées et/ou en associations. Une fois diplômés, nous pouvons exercer dans une institution ou en libéral; et nous pouvons proposer des entretiens individuels, de couples ou de groupes.

La psychologie est un champ très vaste qui comprend la psychologie psychanalytique, clinique, sociale, du travail, comportementale, cognitive etc… Toutes ces approches ont un objectif commun :

VOUS PERMETTRE D’ALLER VERS UN MIEUX-ÊTRE EN SE LIBÉRANT DE VOS ANGOISSES, DE VOS ÉMOTIONS ET DE LEURS SYMPTÔMES.

Toutes ces approches sont d’accord pour dire que l’inconscient existe, il est d’ailleurs notre base de travail. Cependant, c’est la manière de traiter ce grand inconnu qui différera: nos références théoriques et nos techniques vous apporteront une grande diversité de prise en charge. A vous de trouver celle qui vous correspondra le mieux !

ET MOI-MÊME ?

Me concernant, je suis psychologue clinicienne c’est à dire que mon regard sur vous cherchera :

-à vous connaître par notre échange, par la parole et l’analyse de celle-ci

– à toujours être bienveillant et sans jugement

– la compréhension de votre histoire (de votre naissance à aujourd’hui)

– à écouter autant votre conscient que votre inconscient

– à comprendre ensemble comment ces derniers fonctionnent

– vous libérer de votre mal-être, de la répétition de celui-ci et de vos schémas familiaux.

– à analyser pourquoi votre peur/angoisse/trouble existent et les soigner (les faire grandement réduire voir disparaître).

De plus, je me suis spécialisée dès l’université en interculturel, ce qui me permet de faire le lien entre votre réalité individuelle et la réalité culturelle à laquelle vous appartenez. Cette double optique me permettra de mieux comprendre votre situation dans un contexte d’expatriation.

A QUOI SERT DE COMPRENDRE SON INCONSCIENT ?

L’inconscient n’est pas juste un joli concept à prendre à la légère, il représente une partie de nous-même qui échappe totalement à notre volonté et qui est régit par ses propres lois, sa propre logique. Vous me direz: Et alors ? Si elle fonctionne un peu toute seule, pourquoi m’en préoccuper ?

Parce que justement l’inconscient, qui comprend: vos désirs inconscients; vos pulsions; la base de votre personnalité; vos souvenirs et votre passé, représente une source d’informations immense et influence chaque jour votre vie. Le mal-être que vous ressentez a pris racine dans votre inconscient. Afin d’en venir à bout définitivement, passer par l’analyse de l’inconscient me semble être une étape indéniable.

QUAND ALLER CONSULTER UN/E PSYCHOLOGUE ?

Au début, on se sent un peu perdu/e avec son mal-être ne sachant jamais trop à quel moment c’est important de contacter un/e psychologue. Voici quelques indices:

  • Quand vous avez l’impression d’être face aux mêmes difficultés depuis des années.
  • Quand vous avez confié vos difficultés à votre famille,  à vos amis ou même à vos collègues sans jamais avoir trouver de réponses efficaces pour vous sentir mieux.
  • Quand vous avez consulté plusieurs fois votre généraliste pour des douleurs physiques mais qu’il ne cesse de vous dire : “Non vraiment, je ne vois rien, tout va bien.”
  • Quand sur un plan émotionnel vous êtes soit débordés, soit bloqués.
  • Quand vous ressentez un grand sentiment de solitude et que vous commencez à croire que ca n’ira jamais mieux.
  • Quand vous souhaitez changer en profondeur vos comportements ou votre vie.
  • Quand vous avez cessé de croire aux remèdes miracles et commencé à accepter que le changement, c’est un investissement sur du long terme.
  • Quand vous souhaitez vous libérer des conditionnements familiaux, sociétaux et/ou culturels.
  • Quand vous avez conscience que pour changer votre vie, cela commence par changer votre regard sur celle-ci.
  • Quand vous avez envie de vous sentir libre, assumé/e et épanoui/e
  • Quand vous avez envie d’incarner qui vous êtes vraiment.

LES IDÉES REÇUES (entres autres…)

Le psychologue, c’est pour les “fous” : Ce qu’on nomme “fou” est une personne qui ne rentre pas dans la norme qu’une société a definit. Certaines de ces personnes souffrent de troubles psychiatriques et sont en général pris en charge par les psychiatres. De plus, consulter un/e psychologue nécessite d’avoir la capacité de se remettre en question, puisque le patient s’engage dans un processus d’introspection et de changements. Ce que justement, “un fou” n’est pas capable de faire.

Le/la psychologue va me prescrire des médicaments : Non, pour avoir un droit de prescription il faut avoir fait des études de médecine. Ce qui est le cas de votre généraliste, des spécialistes en médecine et du psychiatre. Un/e psychologue ne vous soignera qu’avec la parole ou à partir de techniques cognitives basées sur le fonctionnement cérébral.

Je peux très bien m’en sortir tout/e seul/e : Je crois que l’autosuffisance est un mythe et que nous sommes, même sans le vouloir, interconnectés les uns aux autres. Nous ne sommes jamais vraiment tout/e seul/e et rien n’est soit complètement de notre faute, soit complètement grâce à nous. Consulter un psychologue c’est quelque par un acte d’humilité. De plus, il n’y a rien de honteux à faire un bout de chemin à deux. Le regard du psychologue intervient justement lorsque l’on rencontre les limites de son propre regard.

Je vais devoir m’allonger sur un divan et parler tout/e seul/e ? Non, l’usage du divan est généralement utilisé par les psychanalystes. La position allongée, qui rappelle celle du dormeur ou de l’enfant, permet au patient de se détendre corporellement, et en se centrant sur la voix du psychanalyste on favorise la régression vers l’enfance. Le divan permet alors au patient de se connecter plus directement à son inconscient. Avec un/e psychologue clinicien/ne c’est justement notre intéraction qui soigne: l’échange, le regard, les sourires, les mots que l’on partage ensemble. L’idée n’est pas d’être seul/e avec soi-même mais plutôt de se découvrir par l’altérité.

Le psychologue c’est pour les faibles : Tout dépend de notre propre définition de ce qu’est : être fort. Pour moi, les personnes qui ont de la force sont celles qui osent et ont le courage d’affronter leur réalité et de s’efforcer à la changer.

Et un psy… c’est à vie ? Non, justement l’un des objectifs d’un accompagnement psychologique est de se trouver soi-même. La thérapie permet, à travers l’acquisition d’une grande connaissance de vous-même et par la mise en place de changements internes, que vous puissiez mieux vous comprendre et donner, à vos futures problématiques, une réponse satisfaisante et efficace. L’objectif d’un travail à deux c’est justement de développer une confiance en vous ainsi que des mécanismes et des outils qui vous permettront de solutionner les prochaines difficultés par vous même. Voir un psychologue, un jour ça s’arrête, mais le travail sur soi, oui c’est à vie 🙂

J’espère que suite à cette lecture vous comprenez mieux ce que je peux vous apporter en tant que psychologue. Si êtes intéressé/e pour consulter un/e psychologue en ligne, je vous invite à lire cet article

http://www.expatpsy-enligne.com/2018/10/04/therapie-en-ligne/

Enfin, si vous souhaitez me consulter pour des conseils ou pour un suivi, n’hésitez pas à me contacter :

A bientôt et au plaisir d’échanger avec vous !

Cet article fait suite à cette vidéo concernant les Ruines des Quilmes, en Argentine. Vous souhaitez en savoir plus? Dans cet article vous découvrirez en quoi ce site archéologique nous parle du sentiment de déracinement en expatriation.

Un lieu, des enjeux. Bonne Lecture !

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén